Saqqarah – La fascinante nécropole des pharaons Égyptiens

Le août 20, 2021 - 7 minutes de lecture
saqqarah pyramides et necropoles des phararons egypte

L’Egypte est l’un des plus grands rêves de voyage pour beaucoup et Saqqarah s’illustre comme étant un incontournable. Depuis notre enfance, nous avons tous écouté et lu sur l’état antique des pharaons et les pyramides monumentales qui leur servaient de tombeaux.

Cependant, lorsqu’on nous demande les endroits spécifiques à visiter en Egypte; nous ne savons pas clairement quoi répondre. Alors on retourne la question en se demandant : 

Quel est le meilleur endroit pour regarder la civilisation Égyptienne vieille de plusieurs siècles ? Cette cité historique semble idéale pour cela ! 

Où se trouve Saqqarah ?

Située à l’opposé de Charm el-Cheikh, et à moins de 35 km du Caire et à 15 km de Gizeh; la ville se trouve en Basse-Égypte; dans la partie Sud du delta du Nil. Pour vous permettre de mieux positionner Saqqarah sur la carte, voici un visuel évocateur :

Saqqarah carte egypte
Carte de l’Égypte et positionnement du territoire de Saqqārah, nécropole historique des Pharaons

Le site est de loin le plus vaste de toute l’Égypte. La nécropole locale des pharaons et les bâtiments et artefacts qui s’y trouvent sont uniques à l’échelle mondiale. Il s’agit non seulement de la plus vaste d’Égypte mais aussi la plus ancienne.

D’autant plus que le site est très proche de Memphis, la capitale de l’Égypte des pharaons. L’histoire de Saqqara est donc intimement liée à Memphis, et touche toutes les dynasties royales. De l’Ancien Empire à la période ptolémaïque, au fil des siècles, tous les pharaons voulaient se faire enterrer ici.


Aujourd’hui, ses vestiges témoignent de toute la longue histoire de l’Égypte pharaonique, depuis la Ire dynastie jusqu’à l’époque ptolémaïque.

Qu’est-ce que c’est ?

Ce territoire est une vaste nécropole ancienne qui servait de cimetière à Memphis; ancienne capitale de l’Égypte

Des rois égyptiens, des dignitaires de l’État et d’autres personnalités les plus importantes du pays y ont été enterrés depuis la première dynastie (environ 3200 av. J.-C.) jusqu’aux premiers siècles après Jésus-Christ. Le nom même de “ Saqqarah ” vient du dieu Sokar, un dieu mi-humain mi-faucon qui s’occupait de la nécropole.

Ce site légendaire a connu une occupation ininterrompue tout au long de l’histoire de l’Égypte antique : de ce fait, tombes royales et sépultures plus modestes se côtoient et présentent de nombreux témoignages sur la vie quotidienne de l’Égypte ancienne.

De nombreuses pyramides créées de cette manière ont survécu (dans diverses conditions); jusqu’à ce jour. Ainsi, la ville est devenue une destination populaire non seulement pour les voyages touristiques; mais aussi pour les expéditions archéologiques

La pyramide de Djéser – la marque de fabrique de la ville

L’objet le plus célèbre faisant partie du complexe de ce territoire sacré est sans aucun doute la Pyramide de Djéser. La pyramide à degrés de Djéser (ou Djoser) fut certainement la toute première construction monumentale jamais réalisée par l’homme. Il s’agit donc de la plus ancienne pyramide d’Egypte.  

Qui a construit la pyramide de Djéser ?

Elle a été construite par Imhotep sous le règne du pharaon Djéser vers 2650 avant J.-C. Les historiens s’accordent à dire que la pyramide de Djéser est le premier complexe de bâtiments connu au monde entièrement construit en pierre de taille. Il faut dire que le prêtre Imhotep était un grand administrateur du pharaon Djéser.

Pour répondre à ces envergure, la pyramide elle-même, en forme de mastaba – une pyramide à gradins – est divisée en six segments en forme de tombes à chambres. 

A proximité immédiate de la pyramide, l’architecte de la cour de Djéser, Imhotep, a créé presque une ville pour la vie du souverain, entourée d’un mur épais d’environ 10 mètres de haut.

La pyramide du pharaon Djoser à l’époque de sa création mesurait 62 mètres de haut. Aujourd’hui, elle est légèrement plus petite, environ 60 mètres. Cependant, elle est toujours aussi remarquable !

Que voir dans les environs ?

Le complexe de tombes de ce territoire Égyptien, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO; se compose de plusieurs dizaines de mastabas et de pyramides conservés dans des conditions diverses. 

Hormis la pyramide de Djéser, les plus intéressantes sont les tombes d’animaux, comme le Serapeum – la tombe du taureau sacré Apis. Là, vous pouvez trouver des momies de taureaux qui ont été enterrés dans d’énormes sarcophages en pierre. Un peu au Nord de ce site se trouve un cimetière d’animaux momifiés, dont des ibis et des babouins. 

Pyramide de Mykérinos

La pyramide de Mykérinos est extrêmement importante pour les chercheurs en histoire égyptienne. Situé à seulement 15 km de Saqqara, vous pourrez y découvrir des merveilles antiques. À l’intérieur se trouvent des inscriptions hiéroglyphiques appelées “ Textes des pyramides ”, qui sont aujourd’hui considérées comme une source historique classique pour les égyptologues. Il s’agit d’un recueil de textes religieux Égyptiens antiques : sortilèges, hymnes, mythes… 

Ces textes ont été retrouvés sur les murs des couloirs et des chambres funéraires.

À son apogée, la pyramide d’Mykérinos mesurait près de 42 m, mais aujourd’hui elle ne fait que 19 m, ce qui en fait la pyramide la plus basse de ce désert. 

Monastère de Saint Jérémie

En face de la pyramide Unis, au Sud-Est du complexe pyramidal du roi Djéser; vous pouvez trouver un autre lieu particulièrement intéressant. 

Ce sont les ruines du monastère copte de Saint Jérémie, construit à Saqqarah entre le IIIe et le VIIe siècle. Le monastère de Saint-Jérémie fut fondé vers 470 par l’Appa (père) Jérémie.

Agrandi durant la première moitié du VIe siècle, il fut endommagé dans la seconde moitié du VIIe siècle. De nouveau détruit vers 750, il fut reconstruit, mais définitivement abandonné vers 960.

Bien que le monastère lui-même ne soit plus que des ruines; il reste l’un des sites pharaonique les plus prestigieux ayant abrité l’un des des couvents les plus importants d’Égypte. Des expositions de ce lieu peuvent être admirées au musée copte du Caire. Cela vaut le détour si vous vous intéressez à l’histoire du Christianisme en Egypte. Les collections de cette institution sont vraiment impressionnantes. 

Tombeaux Mererouka et Kagemni

Nous vous recommandons également de visiter les tombeaux de Mererouka et Kagemni. Ce sont deux mastabas très bien conservés situés au Nord-Est de la pyramide de Djéser

Ils ont servi de tombeau au Vizir Teti, souverain de la VIe dynastie. Ces édifices sacrés se démarquent des autres avec de beaux bas-reliefs qui présentent des cadres de la vie quotidienne de l’élite Égyptienne – danse, jardinage et chasse. 

Mastaba Anchmahora

Quand il s’agit de regarder l’ancienne société du monde des pharaons, le mastaba Anchmahora est une merveille à découvrir. Ce tombeau est situé juste à côté de Kagemni. Il se trouve également connu comme le tombeau des médecins

Vous pourrez y admirer des scènes de la vie quotidienne des artisans, médecins, forgerons et bijoutiers.

Vous l’aurez compris, Saqqarah est un lieu extrêmement important pour l’identité culturelle Égyptienne. Donc, si vous voulez vraiment marcher dans les pas de l’Égypte antique, vous devez venir passer des vacances culturelles ici !